Rechercher

Premier post d'un Pianiste

Si vous n’êtes pas…


Artiste, Musicien, ou encore Pianiste, alors peut être que ces billets pourraient vous intéresser… Quoique, si vous l’êtes aussi, sans écrire ces lignes, vous seriez peut être curieux de ce qui m’amène à vouloir partager avec vous mon quotidien de jeune pianiste concertiste.


Au fur et à mesure des rencontres, que cela soit après un concert, au détour d’une conversation ou encore au sein de mon entourage proche, je n’ai cessé de remarquer à quel point le métier de musicien (classique, en ce qui me concerne) est resté finalement assez obscur, alors que nous sommes à l’heure du partage et de l’information. J’ai, du reste, toujours été moi-même très frustré de ne pas avoir eu une espèce de «grand frère pianiste numérique » (amis développeurs, ce n’était pas un appel du pied !), qui aurait vécu des (més)aventures similaires aux miennes, et de ce fait m'aurait prodigué exemples, patience et humour pour les jours « sans ».


Mains du pianiste Théo Degardin © Anne Bied photographe
Même sans clavier, toujours en action! #Mains de pianiste

Mais alors, pourquoi diable par écrit ?

Eh bien, réponse de pianiste : pour votre imaginaire! Enfant, je n’avais pas de télévision, (ce qui ne m’empêchera pas, à l’adolescence, de ruiner-et ce n’est pas une image- complètement ma mère en découvrant séries et VOD) et lire déclenchait tout un processus - imaginer les décors, la voix narrative, les visages des personnages - processus qui fût ô combien utile (attention, ce n’est qu’une analogie !) lorsque, dans ma vie, il commença à être l’heure de lectures de notes et autres «solfègeries ».


La raison capillo-tractée étant donnée, il est temps d’avouer l’autre : un certain goût pour l’écriture, forme de communication que je trouve apaisante !



Vous trouverez ici, pêle-mêle, ce qui constitue l’antichambre du concert : tout ce qui touche à mon travail, exprimé par le biais de mes expériences (pour le meilleur et pour le pire) et à mes loisirs - qui enrichissent mon travail (vous relevez une obsession, vous ?) : mes réflexions, mes programmes, mes difficultés (pour les facilités, vous n’avez qu’à venir au concert !) , mes lectures et quelques écoutes…


Si, avec ce futur partage fait d’une autre voix que celle de mes doigts, je parvenais à éveiller (ou maintenir) un peu de curiosité pour le piano, la condition d’artiste ou encore une envie subite de musique, j’en serais ravi, et retournerai d’autant plus heureux à mon piano !

Posts récents

Voir tout

Au travail! (la reprise)

Quoi de plus enrichissant que de voir un autre humain s’élever avec intelligence au-dessus d’un problème qui nous assaille?